Les nouveaux soldats du pape

par Caroline Fourest et Fiammetta Venner

  • Présentation

    Le catholicisme donne parfois le sentiment d’avoir réussi son aggiornamento. Pourtant l’élection de Benoît XVI signe le triomphe des intransigeants au détriment des catholiques modernistes. Jusqu’où ce virage réactionnaire de l’église catholique ira-t-il ? Jusqu’à faire du Concile de Vatican une parenthèse bien vite refermée ? Jusqu’à Vatican moins II ? C’est ce qu’ont voulu savoir Caroline Fourest et Fiammetta Venner en enquêtant sur les relations du Saint-Siège avec trois des courants les plus sulfureux du catholicisme contemporain : l’Opus Dei, La Légion du Christ et les traditionalistes.

Les intégristes catholiques ont le vent en poupe… au Vatican !

Posted by C sur septembre 4, 2008

L’intégrisme catholique existe bel et bien, il continue à se développer, toléré puis protégé par la hiérarchie catholique et le pape, Benoît XVI.
Avec le talent qu’on leur connaît, les deux auteures ont mis leurs plumes au service d’un écrit soigné et fort utile. Le lecteur apprend à mieux appréhender la réalité des différents courants ultra-réactionnaires organisés et à comprendre pourquoi et comment s’est mis en place l’institutionnalisation et l’adoubement de ces entités par Joseph Ratzinger !
Toute l’hypocrisie de ce nouveau pape est dévoilée notamment quand il condamne par exemple la pédophilie pratiquée par de nombreux prêtres.
Les abus sexuels et les viols pratiqués par des légionnaires du christ et notamment le fondateur de la légion, Marcial Maciel ont été niés, voire cachés par la hiérarchie ….et quand il fut impossible de continuer à fermer les yeux, le Vatican a dénoncé ces pratiques mais « cela n’empêche pas l’Eglise de laisser la Légion continuer à diriger des écoles, des centres de formation et des activités pour la jeunesse aux quatre coins du monde. »!?
Comme à leur habitude , les deux auteures travaillent avec rigueur et refusent de cautionner des idées erronées. 
Il est faux d’affirmer que tel ancien ministre ou ministre actuel est membre de l’Opus Déi… Très peu de responsables politiques appartiennent à cette secte dans l’Eglise, ce qui n’empêche pas ces militants ultra réactionnaires de soutenir directement ou indirectement l’action de « l’Oeuvre »! :
« La plupart des personnalités associées à l’Oeuvre sont en fait des personnalités ayant accepté de donner des conférences dans ses cercles de réflexion ou dans ses universités, comme Jean – Pierre Raffarin ou Xavier Lemoine, maire de Montfermeil. Ces personnages de font pas partie de l’Opus Déi, mais leur présence en dit long sur l’institutionnalisation grandissante de l’organisation, y compris en France. »

Ces oeuvres ne sont pas extrêmes ou extérieures à l’Eglise, elles « font parie intégrante de la reconquête intégriste voulue par le Pape »
Les traditionnalistes excommuniés par Jean Paul II vont rentrer peu pas peu dans le rang, non en faisant pénitence mais comme des « gagnants gagnants »:
Ils vont pouvoir dire la messe comme ils l’entendent et la plupart de leurs idées vont être reprises officiellement par l’Eglise!
Ils sont tous vraiment, chacun à leur façon les nouveaux soldats de pape ayant une mission bien claire: aider à la reconquête et effacer les dernières scories de Vatican II…
Quant aux irréductibles organisés dans la Fraternité Saint Pie-X , ils n’attendent que l’occasion pour rallier la cause du Pape, il suffira que Ratzinger transforme les modernistes en dissidents et en revienne au temps béni où clairement, sans faux semblant ni fioriture, l’Eglise, toute puissante poursuivait sa croisade en défense de la vraie foi!

A la veille de la venue du Pape, reçue officiellement par un gouvernement qui se prépare à réviser la loi de séparation des églises et de l’Etat, ce livre est le bienvenu :
Il montre et démontre que les opusiens, les légionnaires et les traditionnalistes ralliés « incarnent la ligne officielle.Et même sa nouvelle garde ».’

Jean-François CHALOT

Posted in Uncategorized | Leave a Comment »

Pourquoi ce livre sur les « nouveaux soldats du pape » ?

Posted by C sur septembre 1, 2008

Comme vous le savez, Benoît XVI vient en France du 12 au 15 septembre.

Le 4 septembre, Caroline Fourest & Fiammetta Venner publient une enquête sur « Les nouveaux soldats du pape : Opus Dei, Légion du Christ, Traditionalistes  » (Panama)

Ce livre démontre que l’Opus Dei, la Légion du Christ et les traditionalistes (largement ralliés) incarnent désormais les « nouveaux soldats du pape ». 

Ne serait-ce qu’en France, l’Opus Dei vient de prendre la tête d’une Eglise au centre de Toulouse à la demande de l’archevêché, l’abbé Laguérie (ancien curé de Saint-Nicolas du Chardonnet) dispose désormais d’un Institut taillé sur mesure par le Vatican et des centres éducatifs sont confiés aux Légionnaires du Christ, pourtant éclaboussés par plusieurs scandales pédophiles.

Au niveau des principes, l' »aggiornamento du catholicisme », souvent vanté, est en lambeaux. Il ne reste rien ou presque de l’esprit de Vatican II.

L’élection de Benoît XVI sonne comme la victoire des intransigeants au détriment des catholiques modernes. Récemment encore, un motu proprio libéralisant la messe en latin a été proclamé, la prière pour la conversion des Juifs était réhabilitée, le pape s’est mis de nouveau à tourner le dos aux fidèles pour célébrer la messe… L’œcuménisme se porte aussi plus mal que sous Jean-Paul II.

Au fond, que reste-t-il de Vatican II ? C’est la question posée par ce livre.

Posted in Uncategorized | Leave a Comment »

Un prêtre de l’Opus Dei officiellement nommé curé à Toulouse

Posted by NP sur août 23, 2008

Un prêtre de l’Opus Dei devient curé d’une paroisse toulousaine. Il a été nommé le mois dernier par Mgr Le Gall, archevêque de Toulouse. Le 19 octobre prochain, l’abbé Franck Touzet, 66 ans, membre de l’Opus Dei depuis 1962, aumônier d’une résidence d’étudiants à Grenoble, prendra donc ses fonctions de curé de Notre-Dame de la Dalbade, au centre de Toulouse. Le député maire socialiste de Toulouse, Pierre Cohen, a fait connaître son indignation.

Cette nomination, qui semble surprendre, est en réalité tout à fait logique puisque l’Opus Dei fait officiellement partie des « nouvaux soldats » sur lesquels s’appuie l’Eglise de Jean-Paul II et maintenant celle de Benoît XVI pour reprendre l’Eglise en main à rebours de Vatican II.

Pour en savoir + lire le livre de Fiammetta Venner et Caroline Fourest qui sort le 4 septembre : « Les Nouveaux Soldats du pape » (Opus Dei, Légion du Christ, traditionalistes), Editions Panama.

Posted in Sur le même thème | Tagué: | Leave a Comment »

 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.